Passer au contenu principal

Une éco-vignette n'est pas l'autre

Het ene milieuvignet is het andere niet

Vous voilà prêt(e) à partir en vacances... Au fait, vous n'avez rien oublié ? Aujourd'hui, vous devez en effet pouvoir présenter une éco-vignette dans plusieurs pays européens et mieux vaut les commander longtemps à l'avance. Petit résumé de ce que vous devez savoir.

Pour lutter contre la pollution de l'air, plusieurs villes du monde entier ont commencé à introduire des éco-vignettes. Elles essaient ainsi de se débarrasser des véhicules fortement polluants et se réservent le droit de laisser entrer - ou non - votre véhicule. Mieux vaut donc prendre ses dispositions à temps car si vous ne respectez pas les règles, c'est bien entendu une amende qui vous attend.

1. France

En France, vous devez disposer d'une vignette si vous souhaitez traverser le centre de Paris - et à partir de septembre, de nombreuses autres villes imiteront la capitale. Dans les « Zones à Circulation Restreinte », indiquées par un panneau de signalisation à leur périphérie, seules sont autorisées les voitures arborant la vignette Crit’Air. Vous ne vous rendez que le week-end à Paris ? Dans ce cas, vous « échappez » à la nouvelle législation en matière d’émissions, laquelle prévoit que la vignette n’est pas obligatoire pour circuler dans ces zones entre le vendredi soir à 20 heures et le lundi matin à 8 heures. Le montant minimal des amendes infligées aux véhicules de tourisme s’élève à 68 euros alors que le prix d'une vignette n'est que de 4,80 euros (frais d'expédition compris).

En cas de pollution extrême de l'air, vous devrez aussi disposer d'une vignette à Lille, à Grenoble et - si vous vous déplacez avec un véhicule loué sur place - à Lyon. Dans le cas de Lille, il est conseillé d'avoir toujours une vignette avec soi vu qu'une « pollution de l'air permanente » est difficilement prévisible. Si l'alerte au smog est d'application depuis 5 jours ou plus à Grenoble, mieux vaut vérifier ici si votre voiture pourra encore entrer en ville. Le montant minimum des contraventions est de € 45, même si les autorités françaises ont fait savoir qu'il n'y aurait pour l'instant pas de verbalisation.

Demandez votre vignette Crit’Air en temps utile sur www.certificat-air.gouv.fr et faites-la envoyer à votre adresse personnelle. Vous ne savez pas exactement quelle éco-vignette commander ? Faites donc un test ici.

2. Espagne

En Espagne, plusieurs villes possèdent une zone écologique, dont Madrid. Seuls les détenteurs d'une autorisation peuvent dépasser le petit panneau ‘Area de prioridad residencial’. Si, par exemple, votre hôtel se trouve dans cette zone, vous pouvez communiquer à l'avance à l'établissement votre numéro de plaque afin qu'il se charge d'obtenir une autorisation. Si vous en faites fi, vous serez immédiatement flashé(e) par les caméras.

3. Italie

En Italie, vous devrez tenir compte de la ‘Zona a Traffico Limitado’ (ZTL) car les touristes ne peuvent pas y pénétrer. Si votre hôtel est situé dans une telle zone (souvent historique), il vous faudra également communiquer à l'avance votre numéro de plaque. Dans le cas contraire, vous serez flashé(e) par les caméras dotées d'un dispositif de reconnaissance des plaques d'immatriculation. Une vignette spéciale permet d'accéder à quelques villes italiennes :

  • Vous partez pour Bologne ? Vous devrez alors être en mesure de présenter un ‘ticket per l’accesso’ si vous voulez pouvoir circuler en ville entre 7 h et 20 h sans être verbalisé(e).
  • À Milan (Area C), vous ferez un arrêt dans un bar-tabac, une librairie ou un bureau de poste pour y acheter un Ecopass. Dans le cas contraire, accès interdit au centre historique du lundi au vendredi entre 7 h 30 et 19 h 30. Si vous avez prévu de n'y passer qu'un week-end, vous n'êtes pas concerné(e).

4. Pays-Bas

Vous roulez avec une voiture diesel qui date d'avant le 1er janvier 2001 ? Vous éviterez alors Utrecht et Rotterdam. D'ailleurs, dans cette dernière ville, les voitures essence d'avant le 1er juillet 1992 ne sont plus les bienvenues.

5. Allemagne

Les ‘Umweltzones’ font désormais partie du paysage allemand et de nombreuses villes y participent. Si vous mettez le cap sur Aix-la-Chapelle, Cologne ou Berlin, vous n'oublierez pas d'acheter votre vignette : une semaine à l'avance en vous rendant sur le site de VAB ou sur place, dans une filiale TÜV ou une station-service. Selon la norme Euro de votre voiture, vous recevrez une vignette verte, jaune ou rouge. À l'entrée de la zone écologique, vous verrez chaque fois sur les panneaux quelles sont les couleurs de vignettes qui y sont autorisées. Attention : les voitures avec un autocollant rouge ne sont désormais plus les bienvenues nulle part.

L'éco-vignette allemande coûte 15 euros et vous pouvez la commander ici.

6. Royaume-Uni

Si vous vous rendez à Londres cet été, vous ne manquerez pas d'apercevoir tôt ou tard des panneaux et des marquages avec un grand 'C' dans un grand cercle. Ils vous annoncent le péage urbain (‘congestion charge’).

Enregistrez votre voiture et payez la taxe avant de partir sur https://tfl.gov.uk.

7. Suède

Si vous avez l'intention de faire un roadtrip à Göteborg ou Stockholm, mieux vaut planifier votre voyage en juillet car durant ce mois, pendant les week-ends et les jours fériés, vous ne devrez pas payer de taxe. Vous devrez toutefois vous en acquitter les jours de semaine entre 6 h (Göteborg) ou 6 h 30 (Stockholm) et 18 h 30. Pratique : inutile d'entreprendre des démarches préalables car les caméras enregistrent automatiquement votre numéro de plaque et la note vous est ensuite envoyée à la maison.

Vous voulez plus de détails ? Votre destination n'est pas reprise dans la liste ? Ou vous souhaitez des informations supplémentaires sur les vignettes autoroutières ? Vous pouvez vous rendre sur le site de VAB qui vous propose des informations sur les autoroutes européennes.

Et en Belgique ?

Dans notre pays également, des zones à faibles émissions ont été annoncées ces derniers mois et certaines sont même entrées en vigueur. Petit aperçu :

  • Anvers : depuis le 1er février 2017, on n'accède plus comme on veut au centre d'Anvers. Les propriétaires de véhicules qui ne satisfont pas aux conditions d'accès doivent acheter à l'avance un ticket journalier LEZ de 35 euros ou un autre type d'autorisation. Vous obtiendrez toutes les informations nécessaires en vous rendant sur slimnaarantwerpen.be.
  • Bruxelles : à compter de l'année 2018, la Ville de Bruxelles ne tolérera plus les vieux véhicules polluants dans le centre de la ville.
  • Malines : la cité sur la Dyle a également l'intention d'introduire une « zone à faibles émissions » à partir de 2018.
  • Gand : les panneaux de circulation LEZ devraient faire leur apparition dans le centre à partir de 2020.
Suivez Alphabet sur
Hi, I am Alphie. How can I help you?