Passer au contenu principal
Alphabet France
Fleetmag

Parc automobile roulant : les données clés

Deux études sont parues récemment sur la façon dont évolue le parc automobile roulant :

  • La première a été réalisée par AAAData sur le parc français
  • La seconde a été publiée par l’ACEA et permet des comparaisons pays par pays

Si les méthodologies et certains résultats diffèrent sensiblement, les tendances sont concordantes. En voici les principales données.

France : un parc vieillissant hors véhicules d’entreprise

  • 52 millions de voitures sont immatriculées en France. L’âge moyen de ces véhicules est de 14 ans.
  • 39,3 millions de véhicules sont réellement en circulation, le solde étant immobilisé dans des lieux privés. L’âge moyen de ce parc roulant est de 10,6 ans. Selon les données du CCFA, l’âge du parc automobile affichait 9 ans en 2017, 8,3 ans en 2014 ou encore 6 ans en 1990. Cette hausse de l’âge moyen témoigne de la difficulté d’un certain nombre de français à changer de voiture fréquemment. 
  • Les départements les plus étendus ne permettent pas toujours un maillage efficace du territoire par les transports en commun. C’est le cas du Nord, qui compte le plus de voitures en circulation (1,4 million). Viennent ensuite les  Bouches du Rhône (1,1 million) et la Gironde qui dépasse légèrement le million.
  • Les départements ruraux sont généralement ceux dont le parc est le plus ancien : l’Ariège, la Creuse, la Dordogne et le Lot comptent jusqu’à 8% de leurs véhicules datant d’avant 1997. Des autos qui seraient interdites de circulation dans les grandes villes avec la vignette Crit'Air.
  • Si les SUV ont représenté 38 % des ventes de véhicules en 2019, ils ne représentent que 16 % de la totalité des véhicules en circulation, loin derrière les berlines qui comptent pour 58 %, soit 23 millions de véhicules.
  • Les Hauts-de-Seine se classent comme le département avec le parc le plus récent : 48% des modèles ont moins de 5 ans d’ancienneté.
  • 7,3% de ces véhicules sont des véhicules d’entreprise. Cette proportion atteint 32 % dans les Hauts de Seine et 26% à Paris. 

Ce sont donc bien les entreprises qui participent le plus au renouvellement du parc roulant. En utilisant les solutions de location longue durée, elles s’adaptent sans délai aux règles d’émissions et permettent à leurs collaborateurs d’utiliser des véhicules récents et sûrs.

Pour retrouver les données d’AAA Data : https://www.aaa-data.fr/

Europe : des disparités importantes

  • L’âge moyen du parc roulant des véhicules particuliers relevé par l’ACEA est de 9 ans en France, les critères de tri étant différents de ceux de l’AAAData.
  • Les pays d’Europe dont les véhicules roulants sont les plus anciens sont : la Lituanie, avec un parc âgé en moyenne de 16,9 ans, puis l’Estonie (16,7 ans) et la Roumanie (16,3 ans). 
  • On trouve les parcs les plus récents au Luxembourg avec un âge moyen de 6,4 ans, puis en Autriche (8,2 ans), en Irlande (8,4 ans).
  • Contrairement aux idées reçues, le parc roulant en Allemagne (9,5 ans) est un peu plus ancien que le parc français.

Les effets du renouvellement et de l’électrification :

  • Les pays enregistrant les niveaux d’émissions les plus bas pour  les véhicules immatriculés en 2019 sont la Norvège (59,9g CO2/km) et les Pays Bas (98,4g CO2/km). Ces pays ont adopté très tôt une stratégie d’électrification. 
  • Au-dessus de 130g CO2/km, on trouve la Bulgarie, la Slovaquie, la Pologne, L’Estonie, la Lituanie, l’Allemagne et le Luxembourg. La plupart de ces pays sont amateurs de véhicules de grande taille ou de SUV.
  • Avec 113,7g CO2/km, la France se situe en milieu de peloton. Les incitations à l’achat de petits véhicules peu polluants expliquent ce résultat.

Pour consulter le guide de l’ACEA : https://www.acea.be/uploads/publications/ACEA_Pocket_Guide_2020-2021.pdf