Passer au contenu principal
Alphabet France
Fleetmag

E-Tech : l’hybridation modulable de Renault

L’électrification est au cœur de la stratégie du Groupe Renault. Avec une expertise de près de 10 ans dans le véhicule 100% électrique, le constructeur propose aujourd’hui des motorisations hybride et hybride rechargeable sur ses modèles à large diffusion.

E-Tech : Une technologie déclinée pour plusieurs modèles

Plutôt que de produire une solution hybride en assemblant des composants existants, le constructeur a choisi de repenser le concept, ce qui lui permet de proposer aujourd’hui une offre crédible, tant en termes d’efficacité énergétique que de sensations de conduite.

Le résultat se présente sous la forme d’un système hybride compact. Pour l’accueillir, de nouvelles plates-formes techniques baptisées CFM/B et CFM/C ont été développées. Elles sont utilisées pour produire les nouveaux véhicules des segments B et C de Renault.

Le principal atout de l’E-Tech réside dans sa modularité : sur la base du même ensemble technique, le constructeur peut choisir d’intégrer ou non un module de recharge externe (ou Plug-In), une batterie de plus ou moins forte capacité, le tout lui permettant d’atteindre le niveau d’électrification souhaité pour chaque modèle.

Ainsi, la Clio E-Tech est proposée en version hybride non rechargeable tandis que le Captur E-Tech est proposé en version « Plug in », bénéficiant ainsi d’une autonomie électrique plus conséquente.

Renault Clio E-Tech

En tant qu'hybride non-rechargeable, la Clio E-Tech ne peut prétendre à la même autonomie électrique que les modèles PHEV. Pour autant, sous réserve d’une conduite adaptée, le système parvient à optimiser les deux types d’énergie. La Clio E-Tech peut ainsi atteindre la vitesse de 75 km/h en mode électrique sur une courte distance. La douceur et l’agrément de la conduite électrique ne brident pas les performances de cette version : la Clio la plus verte de la gamme  (96 g/km de CO2 et 4,3l/100 km) est aussi la plus puissante. Ses 140 ch lui permettent d’atteindre 100 km/h en 9,9 s.

Les nouvelles technologies sont particulièrement mises en valeur sur cette cinquième génération de la Clio. Si Renault n’a pas pris le risque de changer radicalement les formes de son modèle à succès, celui-ci gagne en prestance avec de nouvelles optiques en forme de C, une calandre élargie et un capot nervuré.

L’intérieur a été profondément revu. L’habitacle bénéficie d’un design agréable et fait la part belle au numérique avec une instrumentation de pointe et un écran multimédia vertical qui peut atteindre 9,3 pouces. Une habitabilité et un volume de coffre satisfaisants lui permettent de se hisser au-dessus de son statut de citadine.

Renault Captur E-Tech

La mécanique hybride du Captur se compose du même  moteur atmosphérique que la Clio E-Tech, mais ses 2 moteurs électriques sont plus puissants : 66 ch et 34 ch pour un total de 160 ch. La batterie de cette version PHEV, placée sous le plancher du coffre, offre une capacité de 9,8 kWh (400V). Ce potentiel lui permet de parcourir jusqu’à 65 km en tout électrique à une vitesse maximum de 135 km/h.

Son temps de recharge varie de 3h (7,4 kw) à 5h sur une prise domestique (2,4 kw). Ses émissions de CO2 sont de 32 g/km de CO2 pour une consommation moyenne de carburant de 1,4 l/100 km (cycle mixte WLTP).

Régulièrement en tête des ventes de sa catégorie dans plusieurs pays d’Europe, le Renault Captur a bénéficié d’une refonte complète en 2019. Il présente aujourd’hui un style plus affirmé et un niveau de confort rehaussé. Ce nouvel écrin est à la hauteur de la technologie qu’il abrite.

À défaut d’être le premier, Renault aborde le marché des véhicules hybrides avec une technologie et une offre convaincantes. Qu’ils soient rechargeables ou non, les modèles E-Tech sont conçus pour tirer le meilleur parti de la propulsion électrique... et de la fiscalité des véhicules d’entreprise.