Autos & Technos

Radars routiers  : plus nombreux et plus performants  !

Publié le 11/05/2023
Radars routiers : plus nombreux et plus performants !

Après une année 2020 marquée par une forte baisse du nombre de contraventions pour cause de Covid, le nombre de PV est reparti à la hausse en 2021. D’après l’Agence nationale de Traitement des Infractions (ANTAI), près de 40 millions de procès-verbaux ont été dressés en France en 2021, dernière année pour laquelle le décompte est disponible (source Rapport d’activité 2021 de l’Agence Nationale de Traitement des Infractions).

Les infractions liées au stationnement (Forfait Post Stationnement ou FPS) ont en effet représenté 11 millions d’amendes et le nombre d’avis de contravention au titre du contrôle automatisé s’est élevé à 14,7 millions, en hausse de 14 % par rapport à 2020. A cela s’ajoutent 13,6 millions d’Avis de Contraventions initiaux établis au titre du procès-verbal électronique (entièrement dématérialisé), en augmentation de 10 % par rapport à 2020.

Dans ce paysage, le nombre et l’efficacité des dispositifs de contrôle vont continuer à se développer sur nos routes. 

Contrôles automatisés  : toujours plus performants

Contrôles automatisés : toujours plus performants 

Dix ans après leur mise en service, les « radars-tronçons » vont être démontés par manque « d’efficacité ». Ils permettent de contrôler la vitesse moyenne sur des distances pouvant aller jusqu’à plusieurs dizaines de kilomètres ne sont, selon le gouvernement, pas assez rentables au vu du coût de leur installation et de leur entretien. 

Chaque radar-tronçon coûte plus de 160 000 € pour son installation et sa maintenance s’élève à 19 000 € par an (selon le site radars-auto.com). Ainsi, en 2019, sur les 23,8 millions de procès-verbaux « produits », seulement 330 000 provenaient des radars tronçons. Ceux-ci vont donc être remplacés par des dispositifs plus efficaces et rentables, dits « radars-tourelles » capables de contrôler non seulement la vitesse mais aussi le non-port de la ceinture de sécurité, les dépassements par la droite, un défaut d’assurance du véhicule, l’usage du téléphone au volant ou encore le non-respect des distances de sécurité. 

Aux 4 500 radars fixes présents partout en France, il faut désormais ajouter les radars autonomes (type radar de chantier) et les radars « mobiles », embarqués dans des véhicules. 

Et l’État prévoit d’implanter 1 000 radars fixes, 450 radars mobiles, 1 200 radars tourelles, 300 radars feux rouges, 250 radars chantiers ou encore 78 radars de passage à niveau supplémentaires dans les années à venir. 

 

Des autos-radars efficaces 

Apparus en 2017, les radars embarqués dans des voitures banalisées sont capables de contrôler les infractions de façon très discrète. Installés à l’avant et/ou à l’arrière du véhicule, ils permettent un contrôle dans les deux sens de circulation. Le dispositif inclut un flash infrarouge quasi indétectable par les automobilistes. Ces véhicules ne sont pas détériorés ou vandalisés comme c’est parfois le cas pour les radars fixes. En 2022, on comptait 150 voitures-radars qui roulent dans l’Hexagone. 

Les radars embarqués sont exploités par les forces de l’ordre et par des sociétés privées qui ont un objectif de rentabilité. Les voitures roulent ainsi plusieurs heures par jour sur des itinéraires considérés comme dangereux du point de vue de la sécurité routière. Les voitures-radars privées ont flashé environ 500 000 fois en 2021, pour près de 6 650 000 véhicules contrôlés. 

Des radars anti-bruit innovants

Des radars anti-bruit innovants 

Le radar « Méduse » pourrait rapidement se généraliser sur nos routes… Rien à voir avec cet invertébré qui gâche vos vacances à la mer, il s’agit d’un nouveau type de dispositif capable de mesurer le niveau sonore des véhicules. Cet appareil comprend une caméra à 360° permettant d’identifier le véhicule ainsi que quatre micros permettant de mesurer précisément son niveau sonore. 

Plusieurs tests sont en cours, dans un village des Yvelines particulièrement prisé par les motards le week-end et source de conflits liés aux nuisances sonores, ainsi que dans les 17ème et 20ème arrondissement de Paris. En fonction des résultats de ces expérimentations et après homologation, d’autres radars Méduse pourraient faire leur apparition à Paris et en Ile-de-France d’ici 2024. Si ces installations visent avant tout les véhicules modifiés, ils pourraient s’avérer bénéfiques de manière plus générale sur l’ensemble de la population. D’après l’organisme Bruitparif, l’exposition au bruit routier est responsable de l’ordre de 64000 années de vie en bonne santé perdues chaque année du fait de ses impacts sanitaires : troubles du sommeil, gêne, maladies cardiovasculaires… 

L’ensemble de ces éléments montre l’importance et les impacts du comportement routier de chaque conducteur. 

En l’améliorant chacun peut agir. Les équipes d’Alphabet proposent des solutions pour les conducteurs de véhicules professionnels à travers de nombreuses informations utiles mais aussi des formations à la conduite responsable. N’hésitez pas à vous renseigner. 

 

Nombre d’avis de contraventions initiaux envoyés au titre du contrôle automatisé (en millions)

2015 : 13,31 
2016 : 16,05 
2017 : 17,03 
2018 : 14,07 
2019 : 12,56 
2020 : année Covid non significative 
2021 : 14,7 

Source : ANTAI

Articles et services liés

Batteries électriques : ces avancées technologiques qui vont tout changer

Batteries électriques : ces avancées technologiques qui vont tout changer