Passer au contenu principal
Alphabet France
Fleetmag

AdBlue® : un additif devenu indispensable pour les moteurs diesel

source : Youtube Mesta Fusion - Idemia

Les normes européennes d'émission, dites normes Euro sont des règlements de l'Union européenne qui fixent les limites maximales de rejets polluants pour les véhicules roulants. Cet ensemble de normes, de plus en plus strictes, s'appliquent aux véhicules neufs, et contraignent les constructeurs à imaginer de nouvelles technologies de dépollution.

Parmi celles-ci, la technologie AdBlue®, adoptée dans un premier temps par les constructeurs européens de poids lourds à l’occasion de la mise à la norme Euro 5, s’est ensuite imposée sur une grande majorité des véhicules diesel depuis 2014.

Pourquoi AdBlue® ?

Afin d’être conformes à la norme anti-pollution européenne Euro 6, en vigueur depuis septembre 2014, les constructeurs ont du faire évoluer le système d’échappement de leurs moteurs diesel.
La majorité d’entre eux ont adopté la technologie SCR (Selective catalytic reduction) qui permet de réduire sensiblement les émissions d’oxyde d’azote (N0x), et d’obtenir ainsi des valeurs WLTP plus favorables à l’homologation.

La technologie SCR impose l’utilisation d’AdBlue®

Qu’est-ce que l’AdBlue® ?

L’AdBlue® est composée à 32,5% d’urée et à 67,5% d’eau déminéralisée. Son nom scientifique est AUS32 : Aqueous Urea Solution. L’urée utilisée pour AdBlue est un produit synthétique de haute pureté, généralement fabriqué à partir de gaz naturel. Si l’AdBlue® est un produit classé comme non dangereux, il doit être manipulé avec précautions, car il est corrosif sur la peinture et irritant pour la peau.

AdBlue® est une marque déposée qui appartient à l’Association Allemande de l’Industrie Automobile (VDA).

source : Youtube Mesta Fusion - Idemia
Position des entreprises sondées sur les sujets environnementaux
Position des entreprises sondées sur les sujets environnementaux

Comment ça marche ?

  1. Dans le moteur, la combustion du carburant provoque l’apparition de NOx (oxydes d’azote).
  2. AdBlue® est injecté dans les gaz d’échappement, avant le catalyseur SCR.
  3. Dans l’échappement chaud, AdBlue® se transforme en ammoniac (NH3) et en dioxyde de carbone (CO2)
  4. L’ammoniac entre ainsi en réaction avec les NOx à l’intérieur du catalyseur, les molécules NOx nuisibles sont alors transformées en azote(N2) - inoffensif - et en eau (H2O)

Comment savoir si je dois faire l’appoint ?

Lorsque le réservoir d’AdBlue® a atteint un niveau bas, un voyant de défaut s’affiche au tableau de bord. Il reste alors au véhicule environ 2 400 km d’autonomie.

Si le véhicule n’est pas alimenté en AdBlue®, il peut subir une perte de puissance et passer en mode dégradé. Sur certains modèles, le véhicule ne démarre tout simplement pas.

Après remplissage avec 5 litres ou plus d’AdBlue®, Le voyant s’éteint une fois le moteur remis en route.

Composition actuelle des flottes de notre échantillon par motorisation
Composition actuelle des flottes de notre échantillon par motorisation

Où acheter l’AdBlue® ?

La demande d’AdBlue® est en croissance, sa diffusion est devenue large et il est facile de s’en procurer

  • En station-service ; soit en bidons, soit, dans certaines stations, à la pompe.
  • Chez votre concessionnaire, en bidons de 2 à 10 litres.
  • Dans les centres autos et les hypermarchés, en bidons de 2 à 10 litres.

Il faut vérifier que le mélange eau-urée (AUS32) répond à la norme DIN 70070 et aux exigences ISO 22241

L’AdBlue® est  un additif, il peut être acheté dans les stations-service et réglé avec les cartes Carburant. En entreprise, ce mode de paiement évite le traitement de notes de frais et intègre directement la dépense aux factures des pétroliers. La TVA n’est pas récupérable sur l’AdBlue®.

Comment faire le plein d’AdBlue® ?

Localiser l’entrée du réservoir d’AdBlue®, qui peut se situer :

  • A côté du bouchon de réservoir diesel,
  • Sous le capot à l’avant,
  • Dans le coffre à l’arrière.

Verser l’AdBlue® dans le réservoir dédié, dont le volume varie entre 8 L et 25 L.

Précaution à prendre, surtout si le bouchon de remplissage se trouve sous la trappe à carburant : ne jamais verser de gasoil dans l’orifice bleu et ne jamais verser d’AdBlue® dans le réservoir de carburant.

En cas de projection sur les vêtements, la carrosserie ou sur la peau, il est recommandé de rincer abondamment à l’eau.
La norme Euro 6d temp, qui entrera en vigueur au mois de septembre 2019, durcira les obligations en matière d’émissions de NOx, ce qui devrait générer une consommation accrue d’AdBlue®.

Cette utilisation massive implique désormais d’effectuer des appoints régulièrement, par exemple en même temps qu’un plein de carburant.