Passer au contenu principal
Alphabet France
Fleetmag

Radars fixes : une technologie chasse l’autre

source : Youtube Mesta Fusion

La mise hors service de centaines de radars pendant les manifestations de cet hiver a donné un coup d’accélérateur à leur remplacement par de nouveaux modèles, plus polyvalents et plus puissants ! Les premiers radars « tourelles » Mesta 2 Fusion sont déjà en action…

De fait, le processus d’homologation des nouveaux Mesta Fusion 2 était enclenché depuis longtemps. Ces nouveaux radars « tourelles » sont ainsi appelés à cause de leur conception qui place la caméra et les parties électroniques du système au sommet d’un poteau, ce qui les rend a priori moins faciles à endommager. Leur puissance est considérablement augmentée, avec une lecture omnidirectionnelle (plaque avant et plaque arrière du véhicule) et une bande passante qui permettent de scanner simultanément le comportement de 32 véhicules, sur un total de 8 voies et une distance de 100 mètres

Une haute technologie multi-usages 

Côté fonctionnalités, ces radars sont capables de :

  • mesurer la vitesse
  • contrôler l’arrêt aux feux rouges 
  • vérifier le respect des distances de sécurité
  • surveiller les dépassements par la droite
  • surveiller la circulation sur les bandes d’arrêt d’urgence
  • vérifier le port de la ceinture de sécurité
  • contrôler l’usage du téléphone au volant
  • vérifier la circulation dans une zone interdite (par exemple lors d’épisodes de pollution)
  • signaler le non-respect de la bonne voie de circulation (tourner depuis une voie prévue pour aller tout droit ou l’inverse)
  • signaler l’engagement dans un carrefour alors qu’il n’est pas possible de le franchir ( ce qui est la cause de nombreux bouchons).

Néanmoins, le Laboratoire de métrologie et d’essais (LNE) n’a pour l’heure homologué que les deux premières fonctionnalités pour l’établissement d’éventuels PV, à savoir la mesure de la vitesse et le contrôle de l’arrêt aux feux. 

source : Youtube Mesta Fusion - Idemia
source : Youtube - Idemia

Quel calendrier d'installation ?

Treize premiers radars ont été testés depuis quelques mois. L’accord du LNE a permis à la sécurité routière d’accélérer le déploiement des 6000 exemplaires prévus à terme sur nos routes : deux milles radars-tourelles vont être installées d’ici la fin de cette année, et la totalité d’ici la fin 2020. Cette accélération de leur déploiement a été préférée à la réparation des anciens modèles (trop couteuse) ou à leur remplacement, impossible car ces modèles sont désormais indisponibles. 

Si le prix de ces bijoux technologiques n’a pas été officialisé, nul doute que la facture est conséquente. Pour la réduire, seuls 1200 radars seront effectivement installés dans les 6000 tourelles (et 400 dans les 2000 premières en 2019). Les autres seront donc des leurres, non équipés de radars, destinés à inciter les automobilistes à un meilleur respect des règles sans toutefois les verbaliser. Ces derniers ne sauront pas quelles tourelles sont « équipées », et ce d’autant que les autorités ont prévu d’organiser une rotation régulière des radars dans les différents équipements disséminés sur nos routes.

source : Youtube Mesta Fusion - Idemia
source : Youtube Mesta Fusion - Idemia
source : Youtube Mesta Fusion - Idemia

Une obligation de gestion supplémentaire

Rappelons qu’en parallèle, l’Etat vient de tester en Normandie le déploiement de radars embarqués opérés par des sociétés privées : Sur le seul premier trimestre 2019, 12.000 "messages d'infractions" auraient été relevés.

Ainsi, la multiplication des dispositifs de contrôle va probablement conduire les gestionnaires à faire face à une hausse du nombre d’infractions commises avec leurs véhicules. Cette inflation est de nature à leur faire examiner avec attention les offres d’assistance créées par leurs partenaires en LLD pour les aider à mieux gérer ces flux.