Passer au contenu principal
Alphabet France
Fleetmag

Quels pneus pour vous assurer votre mobilité cet hiver ?

source : Youtube Mesta Fusion - Idemia

Si l’été s’attarde, l’automne et l’hiver finiront par arriver, accompagnés de conditions climatiques difficilement prévisibles. Le moment approche de faire le bon choix pour assurer aux conducteurs la meilleure sécurité sur la route. Un choix qui dépend de leur zone habituelle de circulation et de la réglementation des pays où ils seront éventuellement amenés à se rendre.

Gestionnaires de flotte et conducteurs doivent se préparer à rechausser leurs véhicules professionnels avec des pneus adaptés à la pluie, à la neige, au verglas et au froid. En effet, dès que les températures descendent en dessous de 7 °, le pneu hiver est plus efficace que le pneu été. Programmer ce changement dès maintenant permet d’éviter les files d’attentes qui se formeront aux premières alertes de l’hiver.  

Il y a encore quelques années, dans les régions où les chutes de neige sont fréquentes, la seule option raisonnable était de disposer de trains de pneus « hiver ». La gomme tendre de ces pneus s’adapte mieux aux basses températures ; le dessin et la profondeur des sculptures améliorent l’évacuation de l’eau et de la glace tout en renforçant l’adhérence à la route. De quoi justifier le surcoût lié au double changement de trains dans l’année.

L’alternative des pneus quatre saisons 

Mais depuis le début de la décennie, les pneus dit « quatre saisons » sont venus rebattre les cartes. Ils offrent des performances intermédiaires entre les pneus été et les pneus hiver, qui justifient le slogan : « Meilleur que les pneus été en hiver, meilleur que les pneus hiver en été ». 

Acoustique, adhérence, longévité, etc. Les nouveaux venus ont fait couler beaucoup d’encre, sans que le débat soit totalement clos. Retenons cependant quelques certitudes.

  • L’apparition du standard « Three Peak Mountain Snowflake » ou 3PMSF, symbolisé par un flocon de neige, hausse le niveau d’exigence concernant l’adhérence sur les routes enneigées. Il remplace progressivement, sur les modèles les plus performants, l’ancien symbole M+S (Mud + Snow, pour boue plus neige) qui prévalait jusque-là. Le même sigle est d’ailleurs apposé sur les pneus hiver. 
  • Les avis des conducteurs sont globalement positifs, à condition qu’ils utilisent leurs véhicules dans des conditions non extrêmes
  • Il n’y a pas de problème particulier de longévité sur ces pneus quatre saisons
  • Il existe plusieurs profils pour les stries sur la surface du pneu. Le critère de la profondeur est important et les manufacturiers proposent de plus en plus souvent 4 mm contre 1,6 mm auparavant.

Pas d’obligation en France

En France, il n’y a pas d’obligation de s’équiper de pneus hiver. Les autorités peuvent toutefois imposer leur installation – ou celle d’équipements spéciaux – lors d’épisodes climatiques sévères et sur des routes où la présence de véhicules non équipés risque de créer des obstructions majeures à la circulation. C’est notamment le cas pour l’accès aux stations de ski.

La logique est différente dans les autres pays européens, et notamment dans les pays limitrophes. En Allemagne par exemple, si le montage de pneus portant le sigle 3PMSF n’est pas imposé, leur installation devient obligatoire lorsque les circonstances climatiques l’exigent ! Dans ce cas, leur absence devient passible d’une amende de 60 euros, portée à 80 euros si le véhicule crée une gêne à la circulation. 

En Suisse, les pneus siglés ne sont pas non plus obligatoires. En revanche, en cas d’accident dû à leur absence, les assureurs peuvent refuser de vous indemniser. Enfin en Italie, il faut prendre garde à la multiplicité des situations car chaque province, région, commune voire société d’autoroute peut produire sa propre réglementation sur les obligations d’équipement et leurs dates d’application. 

Ne pas se laisser surprendre

En résumé, chaque conducteur français a le choix entre plusieurs solutions. Il devra tenir compte :

  • De la région où il réside et de celles où l’amènent ses déplacements ➔cette carte du site du réseau Feu Vert peut l’aider
  • Des alternatives dont il dispose pour se rendre au bureau ou en clientèle (transports en commun) et de leur bon fonctionnement les jours d’intempéries
  • De ses perspectives de déplacements à l’étranger➔ Il pourra consulter des sites qui référencient les réglementations dans les autres pays européens comme celui-ci

Ces critères l’orienteront donc vers : 

  • Les pneus hiver si ses déplacements l’exigent (routes de montagne, Grand Est de la France notamment, mais aussi pays limitrophes à la réglementation plus exigeante)
  • Les pneus hiver également si son entreprise a souscrit cette option auprès de son loueur longue durée
  • Les pneus quatre saisons dans tous les autres cas, et donc pour toute l’année, en prenant garde que les modèles montés portent bien le signe 3PMSF

Dans tous les cas, il aura intérêt à garder dans son coffre, dès l’arrivée des premiers froids, un jeu de chaînes pour se sortir des solutions les plus délicates. Et, si nécessaire, à s’entraîner à les monter