Le Luxembourg au vert

En 2017, les nouvelles règles en matière d’avantage en nature ont un but : passer au vert. Les émissions de CO2 des voitures de la flotte auront un impact fiscal à ne pas négliger. Alphabet est là pour trouver la meilleure solution.

Depuis début 2016, le marché automobile grand-ducal montre un regain vers l’essence et les solutions hybrides, voire les voitures électriques. Cependant, le Diesel reste toujours le choix pour 8 voitures de société sur 10. Le gazole perdra sans doute un peu de terrain en 2017 avec l’évolution de l’avantage en nature. 1 g de CO2 de trop pourra faire passer à un niveau de taxation supplémentaire. Et à émissions égales, l’essence gardera toujours un avantage sur le Diesel.

Réformes

La réévaluation de l’avantage en nature forfaitaire pour les voitures de fonction n’est pas encore votée, mais la grille de calcul est pratiquement définitive. Grâce aux efforts communs des fédérations FLLV (loueurs), Fégarlux (garagistes) et Adal (distributeurs), la législation s’avère moins sévère qu’au départ. Néanmoins, de la situation actuelle à 1,5 % de la valeur d’acquisition du véhicule neuf, TVA comprise, on passera à une évolution du pourcentage en fonction des émissions et du type de motorisation pouvant monter jusqu’à 1,8 % en Diesel. Sous les 50 g CO2/km, les voitures hybrides rechargeables se montrent a priori concurrentielles, mais pas forcément.

Transfrontaliers et Luxembourgeois

Jean-Paul Biordi, Country Manager d’Alphabet Luxembourg rappelle que le choix d’une motorisation doit être liée avant tout au kilométrage moyen et au type de parcours. « La forte population frontalière au Grand-Duché faisant beaucoup de kilomètres optera encore pour le Diesel ». Par contre, « le résident luxembourgeois peut opter pour l’essence ou l’hybride (rechargeable), voire à l’électrique s’il parcourt peu de kilomètres avec sa voiture de fonction ». À noter que les autorités ont prévu d’installer d’ici 2020, 800 bornes de recharge publiques.

Solutions personnalisées

Alphabet peut déjà conseiller ses clients sur les solutions les plus adaptées en fonction de la grille prévue pour l’an prochain. Elles sont étudiées au cas par cas en fonction de l’évolution fiscale. Le but étant d’offrir la meilleure proposition en tenant compte des souhaits de chacun. Alphabet a les réponses pour adapter votre flotte aux habitudes des utilisateurs, à vos convictions et au forfait de l’avantage en nature de 2017.

La réforme dans les grandes lignes

Entre 111 g et 150 g CO2/km, l’avantage en nature d’une voiture Diesel sera toujours taxé à 1,5 % de sa valeur d’acquisition augmentée de la TVA . Alors qu’avec un moteur essence, la quote-part sera de 1,3 %. L’échelle de taxation fonctionnera par paliers entre 0,5 % pour les voitures électriques ou hydrogène et 1,8 % pour les Diesel de plus de 150 g CO2/km. En optant pour une voiture essence à 100 g CO2/km, la taxation sera de 1 %, soit autant qu’une hybride rechargeable Diesel sous les 50 g CO2/km. Alors qu’une hybride essence rechargeable sera, elle, à 0,8 %. Découvrez la grille (provisoire).

Nos astuces pour les longs trajets

Vous effectuez régulièrement de longs voyages en voiture ? Voici quelques conseils!

ArcelorMittal roule en électrique

Pour le transport intersites, le groupe a choisi les Nissan Leaf et NV-200e.

L’Opel Astra, Lease Car of the Year

Découvrez pourquoi L’Opel Astra mérite sa place dans votre flotte.