ArcelorMittal et Alphabet : un projet électrique commun

C’est une première tant pour Alphabet que pour ArcelorMittal au Luxembourg. Le groupe sidérurgique s’est fait livrer quatre véhicules électriques pour les services devant circuler entre ses différents sites de Belval à Rodange via Differdange.

Quatre Nissan électriques ont été livrées à ArcelorMittal. Le groupe sidérurgique va notamment utiliser deux Leaf (berlines) et deux NV-200e (camionnettes) pour le transport intersites. Ces véhicules serviront au courrier, aux livraisons de pièces et matériel ainsi qu’au transport de personnes. Interview avec Lucie Gall, ingénieur environnement ayant initié ce projet.

Alphabet : Quelle a été votre motivation principale pour l’acquisition de véhicules électriques chez ArcelorMittal ?

Lucie Gall : La première était de réduire notre bilan carbone en remplaçant les voitures thermiques par des véhicules électriques zéro émission*. Et il est important de montrer la motivation d'ArcelorMittal de réduire son empreinte carbone. Les voitures électriques sont parfaites pour notre utilisation avec des arrêts fréquents, là où les thermiques sont énergivores.

AP : Comment Alphabet a pu répondre à vos demandes ?

LG : Alphabet a été à l'écoute et a accepté sans problème de changer le type de leasing en remplaçant les thermiques par des électriques.

AP : Alphabet a-t-il proposé la solution électrique face au profil des véhicules recherchés ou avez-vous demandé à Alphabet de trouver spécifiquement une solution électrique ?

LG : Grâce à Alphabet, nous avons pu essayer plusieurs modèles et selon l'utilisation de chacun nous avons opté pour trois modèles différents, dont les Nissan Leaf et NV-200e.

AP : Pourquoi avoir choisi les Nissan ?

LG : Nous avons choisi les Nissan en partie pour le fait de pouvoir louer les batteries. Cette solution était plus avantageuse.

AP : Comment allez-vous gérer la recharge des véhicules ?

LG : Les utilisateurs feront preuve de responsabilité en branchant la voiture entre chaque utilisation sur les bornes de nos sites.

AP : Le personnel d’ArcelorMittal est-il curieux vis-à-vis des performances des véhicules électriques ? Et quelle est la réaction des chauffeurs de ses véhicules ?

LG : Les véhicules ont été présentés lors de notre Health and Safety Day. Beaucoup de personnes avaient des questions sur le comparatif des coûts, les émissions CO2 et sur la gestion des batteries lithium en fin de vie. Quant aux chauffeurs, ils sont très contents car il y a moins de bruit en les conduisant. Du coup : zéro stress au volant.

Les perspectives

Ce projet montre qu’Alphabet a su répondre aux demandes particulières d’ArcelorMittal. Une collaboration qui est amenée à évoluer. Après une évaluation de ce test grandeur nature, la propulsion électrique pourrait devenir la solution privilégiée par rapport aux motorisations thermiques à chaque remplacement de véhicule. Ceci afin de faire évoluer la flotte vers une baisse des émissions.

* Zéro émission à la sortie

Nos astuces pour les longs trajets

Vous effectuez régulièrement de longs voyages en voiture ? Voici quelques conseils!

L’Opel Astra, Lease Car of the Year

Découvrez pourquoi L’Opel Astra mérite sa place dans votre flotte.

Le Luxembourg se met au vert

Emissions de CO2, fiscalité… voici ce qui changera en 2017 pour votre flotte.