Passer au contenu principal
Alphabet France
Fleetmag

Véhicules Electriques, des mesures décisives pour assurer leur succès ?

Renault Zoe
Renault Zoe

Suite à un rapport remis début février par Patrick Pélata, ancien directeur général de Renault, et Xavier Mosquet, du cabinet de conseil Boston Consulting Group (BCG), le président Emmanuel Macron a formulé plusieurs propositions pour soutenir la filière automobile française dans sa mutation vers l’électrique, le connecté et l’autonome.

Des mesures encourageantes pour les entreprises

La promesse la plus importante, mais encore en devenir, concerne la publication d’un calendrier pluriannuel des bonus alloués pour les véhicules zéro émission : le bonus à l’achat de véhicules électriques (6000 euros) sera maintenu l’an prochain, et sans doute jusqu’en 2022. De quoi améliorer la visibilité des gestionnaires de flotte sur les TCO et faciliter l’établissement de leur car policy.

Une autre simplification est en vue pour les gestionnaires : un décret doit prochainement changer les règles en vigueur concernant les recharges de véhicules électriques personnels sur les lieux de travail. Elles entraient jusqu’ici dans la catégorie des avantages en nature et devaient être calculées précisément chaque mois. Désormais, leur montant pourra soit être mis à zéro, soit forfaitisé.

Des freins à l’utilisation levés pour les conducteurs 

D’autres mesures viseront à simplifier la vie et la mobilité des conducteurs de véhicules électriques ou hybrides rechargeables, avec une incidence positive pour leurs employeurs. Par exemple, le gouvernement entend augmenter le nombre des bornes de recharges disponibles sur le territoire, pour les faire passer de 10 000 aujourd’hui à environ 35 000 en 2022. Cela permettrait de proposer au million de véhicules électriques espérés sur les routes à cette date d’accéder à environ 100 000 points de recharge, puisqu’une borne peut-être équipée de plusieurs prises (entre 2,5 et 3 en moyenne). Un objectif en ligne avec les recommandations de la Commission Européenne (un point de recharge pour dix voitures).

Des offres de parking gratuits et des couloirs de circulation réservés et/ou prioritaires sont également à l’étude. Le journal « Le Parisien » croit même savoir que le gouvernement serait entré en discussion avec les sociétés privées gestionnaires d’autoroutes pour envisager avec elles.

Création de bornes dans les copropriétés

Les délais de réponse aux demandes d’autorisation de création de bornes dans les copropriétés doivent baisser prochainement de 6 à 3 mois.

Une filière soutenue par les gouvernements

Dans ce cadre, deux initiatives à souligner : 

D’une part, la France s’engage à participer financièrement (à hauteur de 700 millions d’euros) au consortium dédié par la Commission Européenne à la recherche et à la production de solutions de stockage. Celui-ci a déjà été « baptisé » l’Airbus de la batterie, sans doute parce que l’Allemagne en est un autre acteur majeur.

Par ailleurs, et alors que les véhicules électriques représentent déjà 15 % des commandes publiques, le rapport préconise d’augmenter cette part à 50% dans les trois ans à venir.