Passer au contenu principal
Alphabet France
Fleetmag

Infrastructures de recharge : les entreprises ont besoin d’être conseillées

source : Youtube Mesta Fusion - Idemia
source : EVlink - Schneider Electric
source : EVlink - Schneider Electric

L’Etat multiplie les incitations pour faciliter l’électrification des flottes d’entreprise. En complément, il est indispensable d’aider les entreprises à s’équiper en bornes de recharge. Mais le sujet est complexe, entre obligations réglementaires, recherche d’efficacité énergétique et souhait d’accompagner les conducteurs dans cette transition.

La forte progression des ventes de véhicules électriques, achetés par des particuliers ou mis à la route par des entreprises se confirme (+46 % sur le premier semestre 2019 selon le baromètre de l’Avere, association nationale pour le développement de la mobilité électrique)

Rappelons que l’Etat a multiplié les initiatives pour encourager ce basculement. Et le succès est au rendez-vous, au point que le nombre de demandes de primes à la conversion excède les prévisions gouvernementales.

L’accroissement du parc de véhicules électrifiés pose la question des infrastructures de recharge disponibles : « où recharger » (domicile, domaine public, lieu de travail) et « comment recharger » (charge lente, rapide ou ultrarapide). Des questions qui concernent directement les entreprises.

Où recharger ?

- Domaine public : ce sont les collectivités territoriales ou les aménageurs des ERP (établissements recevant du public) qui sont en charge des équipements déployés sur le domaine public.

- Recharge à domicile : l’entreprise n’est pas tenue de financer l’installation de bornes de recharge au domicile de ses collaborateurs. Elle peut néanmoins faire le choix d’y contribuer, par exemple dans le cadre de sa politique RSE ou pour accompagner ses collaborateurs dans leur transition vers le véhicule électrique. Ainsi, elle peut financer l’installation d’une prise renforcée (à partir de 70 €), ou d’une « wallbox », boîtier sécurisé qui se fixe au mur et permet une recharge trois fois plus rapide qu'une prise domestique (coût : de 1 000 à 2 000 euros, installation comprise). L’entreprise peut aussi rembourser à son collaborateur l’électricité nécessaire à la recharge de son véhicule (dans le cas d’un véhicule de société, par exemple) .

- Recharge en entreprise : la règlementation impose désormais aux entreprises d’alimenter leur parking avec « un circuit électrique spécialisé pour permettre la recharge de véhicules électriques ou hybrides rechargeables ». Les caractéristiques de ce pré-équipement sont conditionnées par la taille ou la date de construction du bâtiment : 

  • Bâtiment neuf dont la demande de permis de construire a été déposée après le 1er janvier 2017 : selon le type de bâtiment et le nombre de places disponibles dans le parking, la part des places à pré-équiper peut varier. 
source : Youtube Mesta Fusion - Idemia
  • ​​​​​​Bâtiments existants à usage tertiaire dont la demande de permis de construire a été déposée avant le 1er janvier 2012 : le pré-équipement et l’installation de bornes de recharge électrique doit concerner au moins 10 % de la totalité des places du parking dans les aires urbaines de plus de 50 000 habitants, et seulement 5 % dans les autres cas.
  • Pour les bâtiments à usage tertiaire ou industriel dont la demande de permis de construire a été déposée entre le 1er janvier 2012 et le 1er janvier 2017 : le pré-équipement pour l’installation de bornes de recharge électrique doit concerner au moins 10 % de la totalité des places du parking.

Le choix des bornes est lié aux équipements électriques dont l’entreprise est pourvue. Mais il doit aussi être fait en fonction de l’utilisation des véhicules et des besoins des conducteurs. Les paramètres à prendre en compte sont les suivants :

  • Nombre de véhicules ayant besoin d’une recharge lente dans la journée. Cela concerne principalement les véhicules de fonction de collaborateurs sédentaires ou se déplaçant peu en clientèle.
  • Nombre de véhicules de service électriques amenés à effectuer de nombreux trajets quotidiens, nécessitant des recharges rapides ou ultra-rapides et impliquant l’installation de bornes adaptées (coût de 3 000 à 15 000 euros). 

A noter : selon les constructeurs, les technologies de recharge rapide ne sont pas uniformes : BMW, GM, VW utilisent le SAE Combo Charging System ; Nissan, Mitsubishi, Kia le dispositif « CHAdeMO » ; et Tesla s’appuie sur son « Supercharger ». 

Des aides bienvenues

Pour faire face à ces investissements, les entreprises peuvent bénéficier du programme ADVENIR, auquel EDF contribue financièrement. Ce dispositif permet de bénéficier d’une aide financière pour l’installation de bornes de recharge à hauteur de 40% du montant de la facture (plafonné à 1 860 euros).

Se faire accompagner par son expert LLD 

Pour faire les bons choix, tant en matière de véhicules électriques que d’infrastructures de recharge, les entreprises peuvent s’appuyer sur l’expertise et les conseils de leur partenaire LLD. 

Alphabet est pionnier depuis 2013 sur le marché de la LLD des véhicules électriques en entreprise avec la solution AlphaElectric, qui propose un accompagnement sur-mesure à chaque étape de l’électrification du parc : analyse de la flotte à la route, choix de véhicules électriques adaptés, accompagnement pour l’installation d’infrastructures de recharge et services complémentaires comme une carte de recharge utilisable sur le domaine public.