Passer au contenu principal

Une zone de basses émissions dans plusieurs villes belges

Deze Belgische steden worden een lage-emissiezone

Après Anvers, Bruxelles possède elle aussi depuis peu une zone de basses émissions où l'accès des véhicules 'sales' est restreint. Et d'autres villes belges ont des plans similaires.

Une zone de basses émissions, LEZ en abrégé, est délimitée par des panneaux de circulation et pose un certain nombre de conditions pour la circulation des véhicules. Elles concernent essentiellement la norme d'émissions de la voiture et vont devenir de plus en plus draconiennes au fil des ans. Des caméras identifient le numéro de plaque des véhicules entrant dans la zone et contrôlent si ce dernier satisfait aux critères sur la base des données fournies par la DIV (Direction pour l'immatriculation des véhicules). Les conducteurs étrangers (sauf les Néerlandais) doivent s'inscrire pour pouvoir accéder à la LEZ. Depuis le 1er février 2017, Anversest la première ville belge à avoir créé une telle zone. Mais elle ne sera plus longtemps la seule.

Bruxelles

Le 1er janvier 2018 marquera l'entrée en vigueur de la deuxième (et la plus grande) LEZ de Belgique, qui englobera les dix-neuf communes de la Région de Bruxelles-Capitale. Seuls le Ring et quelques routes d'accès à des parkings de transit resteront en dehors de la LEZ. La ville peut déterminer elle-même les voitures autorisées à y circuler. Si vous êtes en infraction, vous pourriez écoper d'une amende pouvant aller jusqu'à 350 euros en cas de récidive. Comme à Anvers, il y aura (à partir de l'été 2018) un passe journalier payant de 35 euros permettant d'accéder (quelques fois par an) à la LEZ avec une voiture polluante.

Malines et Willebroek

Entre-temps, plusieurs autres villes ont annoncé vouloir introduire à leur tour une zone de basses émissions. Malines et Willebroek souhaitent se lancer à l'été 2018. Les modalités précises ne sont pas encore définies, mais seraient dans les grandes lignes calquées sur le système utilisé à Anvers.

Gand

Gand envisage également une zone verte à partir de 2020. Les autorités ont déjà annoncé cette intention afin de permettre aux particuliers et entreprises d'anticiper lorsqu'elles achèteront une nouvelle voiture. Il est préférable de vérifier à quelle norme d'émissions la voiture que vous souhaitez acheter répond. Avec un diesel moderne Euro 6, vous êtes par exemple paré jusqu'en 2025 au moins. La LEZ gantoise correspondra à la zone 30 actuelle du centre-ville, à l’intérieur de la petite ceinture (« Stadsring »). La petite ceinture proprement dite, l'axe Nieuwewandeling - Blaisantvest et les routes d'accès et de sortie du parking Gent Zuid ne seront pas dans la zone.

En Wallonie à partir de 2020

En Wallonie, il n'y a pas encore de zone de basses émissions, car le cadre juridique n'est pas encore tout à fait prêt pour le moment. Le Gouvernement wallon en a cependant arrêté les grandes lignes dans un avant-projet. Les premières zones de basses émissions devraient faire leur apparition d'ici 2020, à commencer par le centre de Liège. À l'inverse de la Flandre et de Bruxelles, la Région wallonne aurait recours à une vignette collée sur le pare-brise plutôt qu'à un système de reconnaissance de plaques. Charleroi devrait également se doter d'une zone verte.

Suivez Alphabet sur
Hi, I am Alphie. How can I help you?