Passer au contenu principal

Samsung choisit la voie de l’innovation : véhicules partagés sans clés avec AlphaCity

Samsung gaat voor innovatie: keyless carsharing met AlphaCity

Samsung Electronics Benelux srl à Diegem compte 150 collaborateurs  avec un âge moyen de 32 ans. Depuis fin 2019, un certain nombre d’entre eux se déplacent de façon innovante : avec des véhicules partagés sans clés d’AlphaCity. « Un vrai bonheur », à en croire les collaborateurs. Et le responsable de flotte ? Il est peut-être encore plus enthousiaste. Découvrez pourquoi ici.

En sa qualité de Facility Manager chez Samsung, Christel Verheugen est également responsable du parc automobile. Cette fonction demande souvent de trouver des solutions qui sortent des sentiers battus, comme en atteste le projet innovant de véhicules partagés d’AlphaCity.

Les millennials et la mobilité

La population branchée de Samsung compte beaucoup de millennials. Ceux-ci ont une autre vision de la mobilité et ne cherchent pas forcément à acquérir leur propre véhicule. Après tout, pourquoi payer un véhicule que l’on n’utilise pas ? Ajoutons que les millennials ont aussi souvent une conscience écologique plus exacerbée.

Christel : « Nombre d’entre eux viennent en transport en commun, en combinaison avec une trottinette ou un vélo. Pourtant, la mobilité est cruciale. Surtout dans les entreprises axées sur la vente telles que la nôtre. Tout le monde doit pouvoir se déplacer facilement, même ceux qui n’ont pas de véhicule de société. C’est pour cela que nous disposions auparavant de deux véhicules partagés, des Mini lettrées, que les collaborateurs pouvaient réserver à l’aide d’une fiche Excel. Au moment de les remplacer après six années de loyaux services, nous avons d’abord réfléchi à ce dont nous avions réellement besoin. »

Moins de contraintes

Un sondage a été mené auprès de la quinzaine de collaborateurs qui ont utilisé ces véhicules partagés afin de savoir ce qui pourrait être amélioré. Plutôt « automatique », un bon GPS et des capteurs pour se garer. Mais savez-vous quel souci a été le plus cité  ? C’était « la contrainte des clés ».

« La question qu’ils se posaient le plus souvent était de savoir comment mettre la main sur ces fichues clés. La réservation via Excel n’était pas toujours évidente. Sans compter que les utilisateurs devaient systématiquement passer par la réception à Diegem pour récupérer les clés. Comment, donc, faire les choses autrement, sans cette contrainte ? »

Christel a soumis cette question au fournisseur de mobilité Alphabet. Pile au bon moment visiblement, car celui-ci avait le projet idéal dans les tuyaux : le lancement d’AlphaCity keyless carsharing. « Un projet innovant et parfaitement adapté à nos besoins. »

« On s’est rapidement réuni autour de la table avec Filip et Leslie d’AlphaCity. Ils ont écouté nos besoins, nous leurs projets. Tout cela a abouti au lancement du système innovant actuel. Nous avons été activement impliqués dans le testing et avons reçu leur soutien à 200 %. »

Réservation en ligne, et c’est parti

Il n’a pas fallu beaucoup de temps avant de voir deux véhicules d’AlphaCity « scintiller » dans le parking souterrain.

« Une Audi A1 noire magnifique et flambant neuve, lettrée Samsung, prête à prendre la route. Les futurs utilisateurs ont reçu leur carte personnelle ainsi qu’une démo expliquant comment démarrer la voiture. Nous avons ensuite organisé une séance de Q&R tous ensemble dans la salle de réunion.

Les réservations se font en ligne via la plateforme AlphaCity ou sur smartphone via l’application. Ce, 24 h/24, 7 j/7. On ne saurait faire plus facile. »

S’enregistrer, créer son profil, utiliser son badge, et c’est parti ! 

Cette facilité d’utilisation via l’application est vraiment géniale. En plus d’être facile à utiliser, le système est également intelligent : il enregistre automatiquement le retour du véhicule. Si l’utilisateur a du retard, il peut le signaler sur l’application.

Deux points forts qui satisfont également énormément le département Facility.

Christel : « C’est vrai que c’est très facile. Nous ne devons plus gérer les réservations et la remise des clés. Cela fait des soucis en moins ! Et grâce à ce système intelligent, l’utilisation des véhicules est optimisée. Avant, si quelqu’un réservait pour une demi-journée, le véhicule était inscrit comme “pris” pour cette durée dans le système. Même si l’utilisateur revenait plus tôt. Aujourd’hui, les véhicules peuvent être davantage utilisés. »

À l’instar des véhicules de leasing, cette formule fonctionne à base d’un contrat comprenant tous les services : entretien, assurance, pneus hiver, etc. Tout est donc très clair. 

Témoignage d’un utilisateur convaincu

Les véhicules partagés peuvent être utilisés par tous les collaborateurs qui ne disposent pas d’un véhicule de société. Mais qu’en pensent réellement les utilisateurs ?

Aaron Wils, Corporate Affairs & Communications Officer, habite à Louvain et déteste les embouteillages. C’est la raison pour laquelle il se rend en train chez Samsung à Diegem. En revanche, s’il a une réunion ailleurs, il emprunte l’un des véhicules partagés d’AlphaCity.

« En ligne ou sur l’application smartphone, le système est intuitif et simple. C’est un premier avantage : vous ne dépendez pas de la réaction d’une personne à votre e-mail. La carte personnelle est un autre atout. »

« Il s’agit d’une alternative tout à fait valable. Je l’utilise une fois par semaine en moyenne. Parfois, j’organise même mes réunions selon la “journée voiture”. Sans cela, il me serait impossible d’assister le même jour à différentes réunions à Gand, Bruxelles et Anvers. Les véhicules partagés sont neufs et propres et roulent bien. »

Véhicules partagés : quid en pleine pandémie ?

Au moment de notre entretien avec Christel et Aaron, mi-2020, nous sommes « sur la fin » de la vague de Covid-19. Comment les utilisateurs font-ils pour respecter les mesures de sécurité en cette période ?

Christel : « Chaque véhicule est muni de gel hydroalcoolique, de spray et de mouchoirs. Chaque utilisateur a la responsabilité de désinfecter le véhicule après utilisation. Nous avons décidé cela en concertation avec les utilisateurs, à l’appui de lignes directrices. »

Selon Christel, l’utilisation des véhicules partagés ne devrait faire que croître à l’avenir.

« Chez Samsung, nous œuvrons à la mobilité de demain : optimiser les déplacements, réfléchir de manière plus écologique sur le transport, constituer une flotte de véhicules durable, etc. Là encore, c’est un thème que nous pouvons tout à fait aborder avec Alphabet. »

« Alphabet prête une oreille attentive à nos souhaits, réfléchit de manière proactive et trouve des solutions innovantes. Bref, il s’agit d’un véritable partenaire de mobilité ! »

Suivez nous sur
Hi, I am Alphie. How can I help you?