Passer au contenu principal

Budget mobilité : la façon de faire chez Qteal, entreprise active dans le secteur du logiciel

Mobiliteitsbudget: zo pakken ze het bij softwarebedrijf Qteal aan

Le moyen de transport idéal pour chaque déplacement, telle est l’idée du budget mobilité. Chez Qteal, entreprise dans le secteur du logiciel, les collaborateurs utilisent leur budget personnel de manière très créative. Vélo (pliable), transports en commun, hybride rechargeable, 4x4, etc. : tout est possible.

Qteal souhaite mettre un terme au regard traditionnel sur la mobilité. Comment votre vision s’en écarte-t-elle ?

Jan Van Lishout, fondateur de Qteal : « Avec Qteal, nous avons adopté une toute nouvelle façon de travailler dès le départ. Avec des équipes autodirigées et des collaborateurs à qui autonomie et responsabilités ont été confiées. Cette façon de travailler novatrice a été appliquée à notre vision de la mobilité. Nous ne nous basons pas sur la voiture, mais sur la mobilité de personnes. Pas sur les travailleurs, mais sur la personne qui se cache derrière. Car les besoins de mobilité des personnes ne se limitent pas à la journée de travail ».

Comment se traduit concrètement le budget mobilité ?

« Nous voulons réduire notre empreinte écologique, la pression sur la mobilité et rendre les collaborateurs heureux. Les personnes sont récompensées si elles n’utilisent pas tout leur budget mobilité. Si elles choisissent le vélo ou les transports en commun, font le plein d’essence moins souvent et à meilleur prix ou du carpooling, elles seront récompensées, soit par un salaire supplémentaire, soit par un véhicule de déménagement pour une journée. Notre personnel est propriétaire à 100 % de son budget mobilité, par le biais de notre plateforme et d'une app. Il peut le suivre en continu, et en voit directement le résultat sur son portefeuille. »

Qteal aborde également la voiture salaire tout à fait différemment.

« Oui, nos collaborateurs gèrent tous une voiture de pool, mais n’en sont pas les propriétaires. L’idée d’une voiture propre à chacun est révolue. Vous choisissez la voiture dont vous avez besoin à ce moment. Si un collaborateur participe pendant trois mois à un projet chez un client situé à 25 km, il pourra utiliser la voiture hybride rechargeable. S'il doit ensuite rester à proximité de la gare pendant trois mois, il n’aura pas besoin de voiture pendant un certain temps. Et si après ces six mois, il part skier, il pourra prendre la Land Rover pour rejoindre les montagnes. Nous sommes 15 et il y a autant de voitures, de tous poids et tailles. Elles circulent constamment entre les collaborateurs. »

Dans le secteur IT, la voiture de société fait pratiquement partie intégrante du package salarial. Votre approche n’empêche-t-elle pas le recrutement de talents ?

« Les personnes continuent de recevoir une voiture salaire. Seulement, elles la partagent avec leurs collègues et sont encouragées à l’utiliser de manière intelligente et économe (rire). Une certaine adaptation est parfois nécessaire, le concept de propriété étant très ancré en Flandre. Mais croyez-moi, lorsque des personnes peuvent utiliser une fois pendant 14 jours la Land Rover pour partir en vacances ou parviennent à garer facilement la Mini dans un parking souterrain, elles comprennent tout de suite les avantages de ce système de pool. »

Quel rôle joue Alphabet dans le budget mobilité de Qteal ?

« Tout comme avec nos clients et fournisseurs, nous avons expliqué notre vision à Alphabet. Nous ne voulions par exemple ni diesel ni cartes de carburant, deux grands classiques dans le domaine de la voiture de société. Mais nous voulions encourager notre personnel à conduire moins et de manière plus propre. Alphabet a fourni un travail sur mesure, et nous avons pu créer notre propre version du budget mobilité AlphaFlex. »

Les personnes sont récompensées si elles n’utilisent pas tout leur budget mobilité.

Hi, I am Alphie. How can I help you?