Passer au contenu principal

La Product Manager Anneleen nous parle du succès de BikeLease

Product Manager Anneleen vertelt over de populariteit van BikeLease

Le 3 juin est la Journée mondiale du vélo. Le jour idéal pour se pencher sur l’impressionnante évolution du marché du vélo en Belgique . En 2020, les ventes de vélos neufs ont à nouveau augmenté, de quelque 22 995 unités, pour un total de 592 107 (+4,0 %) cycles. Et la popularité du vélo (électrique) continue de croître. Sur le lieu de travail également, où tant les employeurs du secteur privé que les entreprises publiques proposent de plus en plus souvent l’option du « vélo de leasing » à leurs collaborateurs. Et ils ont de bonnes raisons…

La Product Manager Anneleen Vangeel (Alphabet) voit les demandes de BikeLease augmenter chaque jour. Dans cette interview, elle nous en dit plus sur cette solution de mobilité qui a « le vent en poupe ».

Il faut le dire : le vélo a de plus en plus de succès et la moitié des vélos vendus sont des vélos électriques. Pourquoi cette croissance ? De nos jours, nous, les Belges, n’utilisons plus seulement le vélo pour des sorties purement récréatives, mais empruntons de plus en plus souvent ce moyen de transport pour effectuer nos trajets domicile-lieu de travail. Et ce, pour éviter les embouteillages et nous maintenir en forme.

Le résultat ? Les entreprises proposent de plus en plus souvent à leurs travailleurs l’option de louer un vélo. Et cela ne se limite plus au secteur privé. Les fonctionnaires peuvent aussi louer un vélo en échange d’une partie de leur salaire brut. Et ce, en vertu de l’arrêté de mars 2021 visant à promouvoir la mobilité à vélo parmi les travailleurs des administrations locales et provinciales en Flandre.

Les employeurs ont bien raison de le faire. En proposant la location de vélos, ils peuvent éviter les problèmes d’embouteillages et de parking et investir dans la santé de leurs collaborateurs. Le vélo fait en outre grimper en flèche leur marque employeur, autrement dit leur image en tant qu’employeur attractif. Il existe par ailleurs de très nombreuses possibilités d’intégrer la location de vélo à la politique de GRH, par exemple dans un plan cafétéria, comme prime alternative, etc.

C’est pourquoi cette forme de leasing convient à tout travailleur, et pas uniquement à ceux qui ont droit à une voiture de société.

Dites-nous, Anneleen, BikeLease se différencie-t-il d’un leasing automobile ?

Anneleen Vangeel : « La formule de leasing des vélos est vraiment très comparable à celle des voitures. Alphabet veille à ce que le cycliste puisse circuler sans encombre pendant toute la durée du contrat de leasing. Pour les vélos, nous établissons toujours une proposition exhaustive. Cela veut dire que nous prévoyons aussi l’entretien et les éventuelles réparations du vélo. De plus, le cycliste peut compter sur une couverture d’assurance étendue comprenant une assurance RC pour les speed pedelecs.

Besoin d’assistance lors d’un trajet à vélo ? Notre partenaire VAB est spécialisé en dépannage de vélos, avec des dépanneurs qui ont bénéficié d’une formation particulière à cet effet. Nos cyclistes parlent d’un véritable traitement V.I.P. : VAB s’efforce d’envoyer un dépanneur sur place dans les trente minutes. Le temps que le vélo soit réparé, le cycliste peut prendre place dans le véhicule d’assistance spécialement équipé. Très pratique par temps pluvieux ! Saviez-vous que beaucoup d’employeurs prévoient un poste pour des vêtements de pluie dans le budget de leasing ? Cela constitue un incitant supplémentaire pour enfourcher le vélo même par des conditions météorologiques moins favorables. »

Comment fonctionne BikeLease en pratique ?

« Comme avec les voitures, il y a un large éventail de marques et de types de vélos sur le marché. Vous pouvez ainsi choisir un simple vélo, un vélo électrique, un vélo pliable, un VTT, un vélo de course ou un speed pedelec. Comme le marché du leasing de vélos est encore en plein développement, pour le choix d’un vélo, nous avons explicitement opté pour un accompagnement personnalisé du cycliste dans le magasin de vélos même.

Plus encore que dans le cas des voitures, un vélo demande vraiment un travail ergonomique sur mesure. En d’autres termes, il faut que le véhicule soit bien adapté à son utilisateur. Le type de selle, la circonférence des pneus, les mesures du cadre : tous ces éléments contribuent au confort de conduite optimal du cycliste. Pour ce faire, nous collaborons avec plus de 350 marchands de vélos affiliés auprès de notre partenaire B2Bike . En tant que client, vous pouvez vous adresser à eux pour un parcours d’essai ou un conseil. C’est aussi très pratique pour l’entretien annuel : vous pouvez toujours vous rendre dans l’établissement de votre région. »
 

Alphabet veille à ce que le cycliste puisse circuler sans encombre pendant toute la durée du contrat de leasing.

 

Les demandes de vélos ont significativement augmenté ces derniers mois. Alphabet rencontre-t-elle aussi des difficultés en termes de délais de livraison ?

« La location de vélos avait déjà beaucoup de succès, mais depuis le Covid, de plus en plus de gens s’y intéressent. Les particuliers aussi se ruent sur le vélo et cela entraîne effectivement l’épuisement des stocks et des délais de livraison allongés. En « temps normal », dans le cadre d’un renouvellement de contrat, nous conseillons aux clients de s’y prendre quatre mois à l’avance et nous tablons sur un délai d’attente de deux mois maximum. »

Quelles sont les possibilités de types, modèles et marques chez BikeLease ?

« Près de 65 % de tous les cyclistes choisissent un vélo avec pédalage assisté. À côté de cela, vous avez encore le choix entre un vélo électrique ou un speed pedelec. Un vélo électrique équipé d’un moteur d’assistance électrique atteint une vitesse de 25 km/h maximum. Avec un speed pedelec, vous atteignez des vitesses allant jusqu’à 45 km/h. Il est très important de savoir qu’il faut disposer d’un permis de conduire AM (cyclomoteur) ou B (voiture) pour ce type de vélo. Le port d’un casque de cyclomoteur est obligatoire si vous conduisez un speed pedelec.

Je remarque que les entreprises attachent énormément d’importance à la sécurité de leurs travailleurs. En effet, rouler avec un speed pedelec, par exemple, requiert tout de même des compétences supplémentaires. C’est pourquoi nous offrons, par le biais de notre partenaire Vias , des cours de conduite pour circuler en toute sécurité.

35 % des cyclistes optent encore pour un simple vélo de ville. Mais des VTT et des vélos de course sont aussi possibles, à condition qu’ils soient équipés pour circuler de manière sûre sur la voie publique. Ils doivent donc être munis d’une sonnette et d’un phare. »

Y a-t-il aussi des avantages fiscaux à choisir BikeLease ?

 « Absolument ! Un employeur qui propose à ses travailleurs une location de vélo dans le cadre d’un trajet domicile-lieu de travail peut fiscalement déduire ces frais à 100 %. En outre, il peut accorder une indemnité vélo qui est exonérée de précompte professionnel et de cotisations de sécurité sociale. Les travailleurs ne paient aucun avantage de toute nature sur ce vélo, à la différence de ce qui se passe dans le cas d’une voiture de société que vous utilisez également pour vos déplacements privés. »

Hi, I am Alphie. How can I help you?